RD Congo: des pistes pour concrétiser le retour de la Belgique

La Première ministre belge Sophie Wilmès s’est montrée favorable au développement d’un partenariat belgo-congolais à l’issue d’une rencontre à Kinshasa avec le président Félix Tshisekedi, jeudi à Kinshasa.
La Première ministre belge Sophie Wilmès s’est montrée favorable au développement d’un partenariat belgo-congolais à l’issue d’une rencontre à Kinshasa avec le président Félix Tshisekedi, jeudi à Kinshasa. - Benoît Doppagne/ Belga.

C’était la foule ce jeudi à l’Institut National de Recherche Biomédicale de Kinshasa : ce centre scientifique d’excellence, maillon essentiel de la lutte contre la maladie du sommeil, a reçu la visite de la Première ministre belge Sophie Wilmès et du ministre de la Coopération Alexander De Croo.

Partenaire de l’Institut de Médecine Tropicale d’Anvers (IMT) depuis 1999, cet institut a notamment mis au point une nouvelle génération de tests de dépistage. « Cette maladie, transmise par la mouche tsé-tsé, est mortelle pour les malades non traités, et peut causer des dommages irréversibles au cerveau si elle n’est pas soignée à temps », explique le Dr Paul Verle, de l’IMT. « En 1960, elle avait été pratiquement éradiquée, puis elle a repris vigueur. En 2000, 25.000 cas avaient été recensés en RDC. Il y en avait encore 2.351 en 2015, mais l’an dernier, on n’en a plus dépisté que 604 ».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct