Négociations fédérales: au fil des désignations, le Roi imprime davantage sa griffe

Depuis les élections du 26 mai, Philippe a nommé des chargés de mission à cinq reprises.
Depuis les élections du 26 mai, Philippe a nommé des chargés de mission à cinq reprises. - Photo News.

Depuis les élections du 26 mai, Philippe a bien davantage imprimé sa marque sur le processus de formation gouvernementale qu’en 2014. Il est vrai qu’à l’époque, les négociations ont assez facilement abouti à l’avènement de la suédoise. Aujourd’hui, la carte laissée par les électeurs relève de la quadrature du cercle pour les partis. Et quand la crise s’accentue, le Roi doit davantage s’impliquer. Voici comment il a choisi ses informateurs, préformateurs et chargé de mission depuis huit mois.

30 mai

Reynders-Vande Lanotte, pour cinq raisons

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct