Joachim Lafosse critique les Magritte du cinéma: «Notre art vaut mieux que ce marketing vulgaire»

Joachim Lafosse critique les Magritte du cinéma: «Notre art vaut mieux que ce marketing vulgaire»

Souvent nominés, quelquefois récompensés par les Magritte, les films de Joachim Lafosse sont associés depuis une quinzaine d’années à l’image du cinéma belge d’expression française.

Dans la carte blanche qu’il nous adresse aujourd’hui, Lafosse prend ses distances avec l’esprit de compétition qui préside, depuis 2011, au concept même des Magritte. Pour lui, une aussi petite communauté que la nôtre mérite mieux qu’un tel événement, assimilant une discipline artistique à une compétition sportive, avec ses champions et ses losers. Le cinéma belge n’est pas une marque, s’insurge-t-il, et vaut mieux qu’un label commercial, fût-il frappé du sceau du peintre Magritte. Le cinéma belge n’est pas non plus un ghetto élitiste, fier de ses talents, au mépris du public. Il vaut également mieux, martèle-t-il, qu’un « marketing vulgaire et des blagues sans finesse ».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct