Coup de sonde au PS: «Je n’ai entendu personne dire à propos de la N-VA: il faut y aller»

Maison du Peuple de Flémalle, où des militants socialistes s’interrogent sans doute eux aussi
: le gouvernement, la N-VA...
Maison du Peuple de Flémalle, où des militants socialistes s’interrogent sans doute eux aussi : le gouvernement, la N-VA... - Dominique Duchesnes

Dix socialistes, autant de cadres et d’élus en Wallonie et à Bruxelles, nous décrivent un parti largement hostile à un accord avec la N-VA mais qui n’exclut pas totalement d’avoir à se prononcer le jour venu sur la sulfureuse cohabitation ; un parti incertain sur l’issue des discussions entre Paul Magnette et Bart De Wever ; un parti convaincu de la gravité de la situation, du possible ébranlement de la Sécu et de la Belgique ; un parti qui se prépare mentalement à ce dont tout le monde désormais, des militants aux citoyens quidam, parle en ville, entendez l’imminence d’une vraisemblable campagne électorale du feu de Dieu, endiablée si l’on préfère.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct