Crise politique: c’est bizarre la Belgique…

Quand le CD&V flingue Koen Geens, son meilleur homme sur le terrain.
Quand le CD&V flingue Koen Geens, son meilleur homme sur le terrain. - Belga

C’est bizarre la Belgique. Jamais le chaos n’a été aussi grand, ou en tout cas l’imbroglio politique aussi surréaliste, et jamais l’intérêt d’un côté du pays pour l’autre n’a semblé aussi intense.

Le chaos ? Il est patent quand le CD&V, parti royaliste par essence, détenteur du pouvoir de conseil auprès du souverain depuis des générations, flingue lui-même l’habitant du palais royal en même temps que son meilleur homme sur le terrain (Koen Geens). Il est béant quand on constate après tant de mois à quel point PS et N-VA, les deux principaux partis du pays, n’ont aucune envie fondamentale de faire « gouvernement », comme le prouve à nouveau le coup de sonde que nous avons fait auprès de dix dirigeants socialistes.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct