Vera Jourova, vice-présidente de la Commission européenne: «Le temps des accords avec les géants du net est révolu»

La priorité de Vera Jourova sera de poursuivre le travail qu’elle a entamé avec les géants du net sur les questions, distinctes, de discours haineux et de fausses informations.
La priorité de Vera Jourova sera de poursuivre le travail qu’elle a entamé avec les géants du net sur les questions, distinctes, de discours haineux et de fausses informations. - AFP.

En ces temps de désinformation, d’attaques informatiques, de banalisation, parfois, de l’extrême droite et de son discours, la mission de Vera Jourova, ces cinq prochaines années sera de rendre « la société plus résiliente » et l’UE plus lisible et démocratique. Elle est depuis décembre la vice-présidente de la Commission européenne pour les valeurs et la transparence. Sa priorité sera de poursuivre le travail qu’elle a entamé avec les géants du net (Facebook and co) sur les questions, distinctes, de discours haineux et de fausses informations.

Sur le premier phénomène, pas de zone grise juridique, le discours de haine est illégal. Mais pour l’heure, la Commission n’a pas légiféré. Elle a préféré signer ce que l’on appelle une « gentlemen’s agreement » avec les réseaux sociaux et consorts, soit un accord qui repose davantage sur l’honneur des parties que sur la contrainte juridique, pour que les réseaux sociaux et autres acteurs retirent les contenus en question en 24h.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct