L’euthanasie au Conseil d’Etat

Tine Nys (au centre). Sa famille avait déposé plainte contre les trois médecins ayant participé à son euthanasie, ravivant ainsi après les acquittements de Gand le débat sur la fin de vie.
Tine Nys (au centre). Sa famille avait déposé plainte contre les trois médecins ayant participé à son euthanasie, ravivant ainsi après les acquittements de Gand le débat sur la fin de vie. - DR.

Les questions éthiques et sociétales qui animent les débats parlementaires, à défaut de trouver dans un gouvernement de plein exercice un pilote à leurs travaux, concernent la fin de vie et l’embryon, comme le féminicide (il en sera question ce mardi 11 février en Commission de la justice) ou encore les violences faites aux femmes.

L’avis demandé le 13 décembre 2019 par le président de la Chambre au Conseil d’Etat, appelé à viser une proposition de loi sur l’euthanasie présentée par Ecolo-Groen, a été rendu le 29 janvier dernier, alors même que se terminait à Gand le procès d’assises infligés à trois médecins « euthanasieurs » finalement acquittés au terme de débats qui avaient mis en lumière des lacunes de cette loi utile.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct