D’ici quelques années, les enfants de Cedeño n’auront plus de village

D’ici quelques années, les enfants de Cedeño n’auront plus de village
Reuters

Le pêcheur dirige la barque avec la mine sombre de celui qui parcourt un cimetière dans lequel il n’aime pas passer. Puis il s’arrête au milieu des vagues et montre un vague point sombre près de la barque : « C’est là-dessous que se trouve le centre communautaire de Cedeño », dit-il, « et là devant, une salle des fêtes qui s’appelait El Oasis, le magasin La Americana et un restaurant mexicain. » Un peu plus loin, « là où la vague forme de l’écume », le bus tournait à hauteur de l’hôtel de doña Ondina, se souvient le pêcheur, évoquant les 24 habitations construites dans ce qui a un jour été un élégant lieu touristique du Honduras.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct