Bretécher est décédée, elle fut la première Culottée de la bande dessinée

Claire Bretécher 
: «
Le texte ne m’intéresse que s’il y a du dessin derrière.
» © Rita Scaglia/Dargaud.
Claire Bretécher : « Le texte ne m’intéresse que s’il y a du dessin derrière. » © Rita Scaglia/Dargaud.

Grande prêtresse du second degré, Claire Bretécher a fait entrer les femmes dans l’histoire de la bande dessinée franco-belge avec ses Gnangnan, sa princesse Cellulite, ses Frustrés, les bobos de son Docteur Ventouse et les ados d’Agrippine. En 1972, elle avait fondé L’Echo des Savanes en compagnie de Gotlib et Mandryka, avant d’ouvrir un nouveau champ d’expression au 9e Art dans Le Nouvel Observateur . Le regard de Claire Bretécher croquait nos travers quotidiens avec une ironie graphique spontanée.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    Aussi en Livres
    • d-20131107-32FMZ4_high (2)

      «Objectif plumes»: portail des littératures belges francophones

    • Les noms s’égrènent –
Beaumarchais, Beigbeder, Casanova, Sade, Dostoievski, Chester Himes, Jack London, Alphonse Boudard, Malraux, Mesrine, Oscar Wilde et Paul Verlaine...
–, les histoires scotchent le visiteur, belles et tragiques.

      Écrire, la grande évasion

    • CBBD (2)

      Panade au Centre belge de la bande dessinée