Manele Labidi à propos de «Un divan à Tunis»: «La comédie est un outil pour parler de la réalité tunisienne»

« Je ne voulais pas jouer sur le clash des cultures. Je voulais faire sentir qu’au final, il est question  des problèmes universels. »
« Je ne voulais pas jouer sur le clash des cultures. Je voulais faire sentir qu’au final, il est question des problèmes universels. » - DR

Franco-Tunisienne ayant grandi en France, Manele Labidi n’imaginait pas tourner son premier long-métrage ailleurs qu’en Tunisie. Un retour aux sources, où elle explore la société dans sa complexité au lendemain de la Révolution.

Ce film semble être en partie autobiographique. À quel point vous sentez-vous proche de votre personnage ?

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct