Hockey: Vincent Vanasch au sommet de son art

Le gardien belge a reçu son trophée à son arrivée à Zaventem lors de son retour d’Inde avec l’équipe nationale.
Le gardien belge a reçu son trophée à son arrivée à Zaventem lors de son retour d’Inde avec l’équipe nationale. - D.R.

Si la Belgique a atteint le sommet du hockey mondial, c’est évidemment grâce à son collectif impressionnant et à la parfaite alchimie entre ses individualités plus talentueuses les unes que les autres. Mais à l’image d’un Arthur Van Doren, meilleur joueur du monde en 2017 et 2018, certains joueurs marquent de leur empreinte indélébile ce groupe qui rêve de réaliser le triplé aux Jeux de Tokyo, l’été prochain, après leurs titres de champions du monde et d’Europe. C’est le cas également pour Vincent Vanasch, le dernier rempart des Red Lions. A seulement 32 ans, le Bruxellois possède déjà l’un des palmarès les plus fournis du sport belge. Triple champion de Belgique avec le Waterloo Ducks, double champion des Pays-Bas avec Oranje-Zwart, champion d’Europe en EHL à 2 reprises, médaillé d’argent aux JO de Rio, champion du monde et d’Europe, « The Wall » a déjà tout gagné. Pourtant, il ne semble pas encore rassasié malgré ce 3e titre consécutif de meilleur gardien du monde.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct