Rapatrier les enfants du djihad sans leurs mères? «Inconcevable»

Alexis Deswaef est l’avocat de Yasmeen Albaldah, qui raconte dans «
Voir le Chaam et mourir
» le départ funeste de ses deux fils en Syrie. © Hatim Kaghat.
Alexis Deswaef est l’avocat de Yasmeen Albaldah, qui raconte dans « Voir le Chaam et mourir » le départ funeste de ses deux fils en Syrie. © Hatim Kaghat.

Les choses évoluent lentement dans le dossier des ressortissants belges en Syrie. Mais les propos du ministre des Affaires étrangères, Philippe Goffin (MR), tenus depuis New York et rapportés mardi dans Le Soir, marquent un changement.

Pour la première fois depuis des mois, des années même, le gouvernement affiche sa volonté de rapatrier les 42 enfants belges qui se trouvent actuellement dans des camps en Syrie.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct