Cinéma: rififi dans le petit monde des César

Alain Terzian, président de l’Académie des César, avec Florence Foresti, maîtresse de cérémonie de la 45
e
 édition des César qui se déroulera le 28 février. © D.R.
Alain Terzian, président de l’Académie des César, avec Florence Foresti, maîtresse de cérémonie de la 45 e édition des César qui se déroulera le 28 février. © D.R.

Avis de tempête à l’Académie des César. Un de plus ! Et cette fois, rien à voir avec la présence ou non de Roman Polanski, nommé à douze reprises avec son film J’accuse. Si l’Académie des César, qui cumule les polémiques, est ébranlée sur ses bases, c’est parce qu’il y a quelque chose de pourri dans les modes de gouvernance de l’Association qui régit les César. Et ce, sur trois points importants : le manque de parité, le manque de transparence des comptes, un conseil d‘administration formé de membres cooptés à vie.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    Aussi en Cinéma