Proche-Orient: l’ultime combat de Mahmoud Abbas

Mahmoud Abbas à l’ONU ce 11 février.
Mahmoud Abbas à l’ONU ce 11 février. - AFP.

L’heure de vérité a-t-elle sonné pour Mahmoud Abbas ? À 84 ans, le vieux président de l’Autorité palestinienne (AP) en a vu d’autres, mais le plan Trump, qui prévoit l’annexion d’une bonne partie de la Cisjordanie occupée par Israël, pourrait bien s’assimiler au chant du cygne pour un dirigeant d’une grande impopularité parmi les siens. Ce 11 février, le « raïs » a prononcé aux Nations unies à New York un discours pour condamner l’initiative américaine qui, selon une majorité d’observateurs, broie le droit international en faveur d’Israël. Brandissant la carte des « bantoustans » réservés aux Palestiniens dans le plan Trump, il a rappelé sa disposition à négocier la création d’un État sur la base de la légitimité juridique internationale.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct