Nul n’est à l’abri du domino «Nethys»

José Happart.
José Happart. - Photo News.

Ceux qui pensaient se mettre hors de portée du grand nettoyage entrepris depuis la reprise en main, par une nouvelle équipe, du holding liégeois Nethys, se sont lourdement trompés. Le nouveau patron ad interim, Renaud Witmeur, et son nouveau conseil d’administration, se sont lancés dans une opération générale de remise des compteurs à zéro qui vaut pour la rue Louvrex (Nethys) comme pour l’ensemble des filiales détenues en tout ou en partie.

Incroyable qu’après tout le déballage auquel on a eu droit depuis des mois et les cris d’orfraie et autres indignations exprimées par le monde politique wallon et en particulier liégeois, on soit encore obligé de faire la leçon, de menacer, de sortir le bâton pour imposer des pratiques de gouvernance conformes, même à ceux qui ont récemment juré « plus jamais ça ».

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct