GSK en action à Wavre: les syndicats ne veulent aucun licenciement

La CGSLB distribuait, ce mercredi matin, le tract du Setca demandant à GSK de ne réaliser aucun licenciement sec.
La CGSLB distribuait, ce mercredi matin, le tract du Setca demandant à GSK de ne réaliser aucun licenciement sec. - J.-P. D.V.

Non, s’il vous plaît, je n’ai pas envie de réagir. »

Intéressé par le contenu d’un tract distribué ce mercredi matin devant l’entrée de GlaxoSmithKline (GSK) à Wavre, ce membre du personnel préférait se taire en attendant la manière dont va se réaliser le plan de transformation annoncé la semaine dernière par la direction, avec une perte d’emploi de 720 unités et la non-reconduction de 215 contrats à durée indéterminée.

Le Syndicat des Employés, Techniciens et Cadres de Belgique (Setca) profitait de la tenue du premier conseil d’entreprise extraordinaire pour sensibiliser les quelque 9.000 membres du personnel répartis sur Wavre, Rixensart et Gembloux. « Face à ce terrible plan social qui nous attend et qui concerne tout le monde, montrons-nous unis et déterminés », pouvait-on lire sur les tracts du Setca, distribués également par des représentants de la Centrale générale des syndicats libéraux de Belgique (CGSLB).

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct