L’Allemagne en proie à «une escalade de violence sans précédent»

Une des nombreuses manifestations le 5 février, ici à Erfurt.
Une des nombreuses manifestations le 5 février, ici à Erfurt. - Reuters

Michael Rubin, 47 ans, fait partie du comité directeur du FDP Francfort ainsi que d’un comité local. Il souhaitait assister à la manifestation organisée le mercredi 5 février en tant qu’observateur silencieux. Ecouter ce que les gens avaient à dire. Car c’est la première fois qu’une décision de son parti (libéral-démocrate) pousse les habitants de Francfort à exprimer leur indignation dans la rue.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct