Grèce: le désespoir des réfugiés en quête d’un nouvel exil

Sur la place Victoria, à Athènes, des migrants, notamment afghans, attendent un improbable sésame pour gagner l’Europe occidentale.
Sur la place Victoria, à Athènes, des migrants, notamment afghans, attendent un improbable sésame pour gagner l’Europe occidentale. - EPA.

Reportage

Il est 18 heures à Athènes et l’humidité du soir de février commence à transpercer les vêtements. Sur la place Victoria, dans le centre d’Athènes, Issa et Haider (*), frères, réfugiés afghans, âgés respectivement de 16 et 18 ans, sont assis sur un banc, l’air soucieux. La cause ? Ils ne savent pas encore où ils vont passer la nuit. Depuis leur arrivée en Grèce, le désespoir et l’angoisse du futur ont vite pris le pas sur le soulagement d’avoir gagné, sains et saufs, les côtes européennes.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct