Nicolas Baverez au «Soir»: «Pour sauver la démocratie, il faut se réveiller»

Pour Nicolas Baverez, l’antisémitisme, le racisme... sont une violence qui n’est pas motivée par des problèmes économiques et sociaux. C’est une violence tournée contre la démocratie.
Pour Nicolas Baverez, l’antisémitisme, le racisme... sont une violence qui n’est pas motivée par des problèmes économiques et sociaux. C’est une violence tournée contre la démocratie. - René Breny.

ENTRETIEN

Economiste, historien, essayiste, Nicolas Baverez est aussi avocat. C’est dans son cabinet proche de l’Elysée qu’il nous reçoit pour évoquer son dernier livre, un appel au sursaut face aux populismes.

Quel est le plus grave danger qui guette selon vous les démocraties ?

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct