Démolition: «Il faut envisager d’autres options»

Evoquons à présent le sujet de la déconstruction ou du démantèlement des bâtiments, des termes qui ont remplacé celui de démolition. De quoi parle-t-on ?

F.S. Pendant trop longtemps la démolition a été l’option numéro un. Or, il faut désormais envisager comme option principale celle de garder le bâtiment et, si vraiment ça ne va pas, on envisage alors de le démolir. Si par exemple les plafonds sont trop bas pour y construire des logements, il faut penser à destiner le bâtiment à une autre fonction. Au BMA, on essaye toujours d’ouvrir le débat, et c’est désormais possible grâce à un changement de mentalité que l’on perçoit chez tout le monde, promoteurs compris. Le temps raccourci de construction en cas de sauvegarde du bâtiment est un élément important dans la décision car comme vous le savez tous, « time is money », surtout à Bruxelles.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct