«Il y a encore certains points à améliorer concernant les maladies rares», a concédé Maggie De Block

Maggie De Block
Maggie De Block - Belga

Si la ministre de la Santé publique défend son bilan concernant la politique qui entoure les maladies rares, certains points sont encore à améliorer, concédait jeudi Maggie De Block (Open VLD), en réaction aux propositions émises par l’association RaDiOrg pour une « vraie » politique en la matière.

L’association coupole belge pour les personnes atteintes d’une maladie rare déplorait jeudi que, six ans après la publication du « Plan belge pour les maladies rares », aucune structure organisationnelle n’ait été réellement mise en place. Elle a dès lors formulé une série de sept propositions. Elle encourage ainsi notamment la création de centres d’expertise agréés en faveur de ces patients « oubliés » et du financement de ces institutions.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct