Masques, gants: l’UE prête à un achat groupé d’équipements de protection contre le coronavirus

Masques, gants: l’UE prête à un achat groupé d’équipements de protection contre le coronavirus

Tout va bien… jusqu’ici. Telle est, en substance, la conclusion d’une réunion extraordinaire des ministres de la Santé de l’Union européenne, convoquée jeudi à Bruxelles pour faire le point de la situation, coordonner les mesures et échanger l’information.

Mais, puisqu’il vaut mieux prévenir que de se retrouver confronté à une pénurie, la Commission européenne « est prête », à la demande de plusieurs Etats membres, à procéder à des achats groupés d’équipements de protection contre le virus, a indiqué la commissaire chargée de la Santé Stella Kyriakides. C’est que ces gants, masques, combinaisons etc., massivement sollicités en Chine, sont largement fabriqués… en Chine. La ministre belge De Block a jugé l’idée opportune et invité la Commission à « analyser la situation et à présenter rapidement des options ».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct