Avec «The Park», Telenet mise sur le divertissement immersif (vidéo)

«
The Park
» se différencie de la concurrence en créant lui-même ses jeux plutôt qu’en achetant des produits génériques sur le marché.
« The Park » se différencie de la concurrence en créant lui-même ses jeux plutôt qu’en achetant des produits génériques sur le marché. - D.R.

S’immerger entre amis dans un monde virtuel pour résoudre des énigmes ou dégommer des zombies à tout-va est le nouveau divertissement tendance. Partout dans le pays, des salles dénuées de tout décor mais équipées de caméras ouvrent leurs portes.

On y évolue en groupe avec un casque de réalité virtuelle vissé sur la tête. L’un des acteurs les plus ambitieux de ce nouveau marché est l’opérateur télécom Telenet (Base…), avec son concept « The Park ». Il vient d’ouvrir ce jeudi à Bruxelles dans la galerie Anspach sa cinquième salle en un peu plus d’un an et demi (après Anvers, Gand, Hasselt et Courtrai). 90.000 personnes ont déjà testé l’un des trois jeux proposés malgré un ticket d’entrée relativement élevé de 35 euros l’heure.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct