Bouchez rejette le constat de retour aux urnes de Magnette: «Le pays a besoin de stabilité»

Georges-Louis Bouchez.
Georges-Louis Bouchez. - belga

Rien n’y fait : le PS et la N-VA ne sont pas près de convoler au sein d’un gouvernement fédéral. « On commence à en avoir vraiment assez de cette situation », assure le président du PS Paul Magnette, dans son interview au Soir.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct