Vrai ou faux: «Les ministres suivent les avis des instances»

Fin janvier, le Conseil de l’art dramatique déplorait la traduction budgétaire inadéquate de ses avis.
Fin janvier, le Conseil de l’art dramatique déplorait la traduction budgétaire inadéquate de ses avis. - Le Soir.

Fin janvier, le Conseil de l’art dramatique (l’instance d’avis chargée d’aider la ministre de la Culture à répartir les subsides du théâtre adulte professionnel) déclarait vouloir « dégonfler un certain nombre de baudruches » : « Si Mme Greoli (NDLR : ancienne ministre de la Culture) a pu vous dire qu’elle a suivi à 96 % les avis des instances, le CAD n’a pas eu du tout cette impression. »

Le « fait de la princesses » ?

Existe-t-il un « fait de la princesse », comme le dénommait joliment l’actuelle ministre Bénédicte Linard (Ecolo) en visant son propre exercice du pouvoir ? Malgré les avis d’experts, les ministres n’en feraient-ils qu’à leur guise au moment d’attribuer des subsides ?

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct