Jonathan Nsenga: «Je dois apprendre à moins parler avec le cœur»

Jonathan Nsenga: «Je dois apprendre à moins parler avec le cœur»

Au milieu de la piste du nouveau Hall d’athlétisme de Blocry, à Louvain-la-Neuve, Anne Zagré, son ancienne élève, s’étire avant sa séance d’entraînement à trois jours des championnats de Belgique. Un peu plus tôt, c’est Robin Vanderbemden et Julien Watrin qui avaient occupé le terrain sous la direction de leur entraîneur François Gourmet. Et la veille, c’est le groupe Borlée qui avait aligné les séances de sprint.

« C’est un vrai bonheur d’avoir mon bureau ici », dit Jonathan Nsenga. « Ça me permet de voir régulièrement tous les athlètes de haut niveau francophone et leurs entraîneurs qui viennent profiter de ces magnifiques installations. Pour moi, c’est le top. »

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct