Pascal Smet sur les tunnels: «Si je pensais avoir fait une erreur, je serais déjà parti»

Pascal Smet sur les tunnels: «Si je pensais avoir fait une erreur, je serais déjà parti»

De son bureau, Pascal Smet a une vue imprenable sur Bruxelles, cette ville qu’il rêve de changer. Mais, ces dernières semaines, son attention est tout entière tournée vers les tunnels, qui s’effritent et ferment les uns après les autres. Le ministre SP.A se défend avec acharnement.

Mais comment a-t-on pu en arriver là ?

C’est la combinaison de trois facteurs. Un, la manière avec laquelle les tunnels ont été conçus à l’époque, les matériaux utilisés, les méthodes de construction. Deux, il y a eu, depuis, une augmentation très importante du trafic, qui provoque beaucoup de pollution, et 40 ans d’infiltrations d’eau. Trois, le manque d’entretien structurel des tunnels.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct