Justice et informatique, un couple tourmenté

La Justice, web-dépendante. © Belga.
La Justice, web-dépendante. © Belga.

La panne informatique généralisée qui a affecté vendredi matin les tribunaux du pays a fait craindre à de nombreux magistrats que des actes prescrits par la loi ne puissent être exécutés en temps utile, par défaut d’accès aux données relatives aux dossiers traités. Il en était ainsi du programme JIOR (Juges d’instruction Onderzoek rechters) : la panne du système a incliné certains juges d’instruction à envisager de rédiger leurs mandats d’arrêts à la plume et sur papier du fait de cette désertion informatique.

La panne du serveur a été résolue au bout d’une heure et demie, permettant ainsi aux magistrats de retrouver leurs outils de travail, mais laissant persister la crainte d’une répétition de ce genre d’inconvénient porteur de risques.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct