Crèches: résidents bruxellois contre navetteurs wallons?

Crèches: résidents bruxellois contre navetteurs wallons?
Pierre-Yves Thienpont.

Cette fois, c’est un paragraphe, un bout de phrase qui fait parler de lui dans la vaste réforme en cours des milieux d’accueil de la petite enfance. Après une levée de boucliers du secteur à l’automne, les pouvoirs organisateurs font entendre à leur tour leur inquiétude quant à ce « pacte d’excellence de la petite enfance ». Dans le viseur de l’échevin schaerbeekois en charge des Crèches Michel De Herde (Défi) : l’article 52 de cette réforme mammouth. Qui dit ceci : le pouvoir organisateur peut accorder une priorité pour les demandes d’accueil « qui émanent de parents dont l’un au moins habite, travaille, suit une formation sur le territoire de la commune concernée ».

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    Aussi en Société