Charleroi, locomotive du train sans conducteur

Les étapes vers l’automatisation et les trains sans conducteur seront nombreuses.
Les étapes vers l’automatisation et les trains sans conducteur seront nombreuses. - Christel Sasso.

Le plus important n’est pas de réduire la masse salariale en supprimant les conducteurs, ce n’est pas le but, mais bien d’améliorer le système ferroviaire en permettant notamment de meilleures fréquences, une meilleure ponctualité et une utilisation optimale de l’énergie. » Pour Benoît Bienfait, « Main Line ATO Program Manager » comme on dit chez Alstom, on ne parle d’ailleurs pas de train sans conducteur mais bien d’ATO (automatic train operation), de fonctionnement automatique du train. La différence n’est pas que sémantique.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct