Budget : Charles Michel tente de ménager la chèvre et le chou

Les Français seront particulièrement vigilants quant aux négociations sur la politique agricole commune.
Les Français seront particulièrement vigilants quant aux négociations sur la politique agricole commune. - EPA.

On l’attendait presque comme le messie, la prise en main des négociations ultra-houleuses sur le budget européen 2021-2027 par Charles Michel, président du Conseil européen, après la volée de bois vert liées aux propositions des Finlandais. Une tâche ardue : sans la contribution des Britanniques mais avec les nouvelles priorités à financer, il va falloir faire plus avec moins. Le budget global diminuerait de 42 milliards par rapport à la période 2014-2020, selon la proposition de Charles Michel dont les leaders discuteront le 20 février.

Si à première vue, sa répartition rend quelques milliards aux politiques historiques de l’UE et contente un peu chaque Etat, elle va à l’encontre des demandes de… Didier Reynders, commissaire à la Justice.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct