Victime de cris racistes en plein match, l’attaquant de Porto Moussa Marega a quitté le terrain (vidéo)

AFP
AFP

C’est probablement l’image la plus forte de ce week-end de football en Europe, même si on aurait préféré ne pas la voir. Moussa Marega, l’attaquant de Porto, a pris la décision forte de quitter le terrain à la 71e minute, victime de cris racistes venant des suspporters du Vitoria Guimaraes.

Le Malien s’est retrouvé au centre de l’attention après avoir marqué le deuxième but de Porto pour porter la marque à 1-2 à l’heure de jeu. Dès cet instant, il a été la cible d’injures racistes en provenance des tribunes. Marega a tenu une dizaine de minutes avant de laisser éclater sa colère et de quitter le terrain. Ses coéquipiers ont alors tenté de le calmer et de le retenir, mais rien n’y faisait. L’attaquant, excédé, a préféré rejoindre les vestiaires, adressant des doigts d’honneur au public. Il a finalement été remplacé par Wilson Manafa (71e).

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct