Négociations fédérales: le VLD et le CD&V rejettent le «front flamand» de De Wever

Négociations fédérales: le VLD et le CD&V rejettent le «front flamand» de De Wever
Belga

La présidente de l’Open VLD Gwendolyn Rutten n’a pas été charmée lundi matin par les paroles de Bart De Wever appelant à la formation d’un « front flamand » face aux « ukases » du PS. « Former un front, c’est du vocabulaire guerrier. L’Open VLD ne marche pas là-dedans », a-t-elle réagi via Twitter.

L’Open VLD était justement visé, entre autres, par les paroles du président des nationalistes flamands. Le parti libéral flamand a déjà « plié », estime l’Anversois, qui appelle au contraire les formations du Nord à se serrer les coudes pour éviter un gouvernement « de gauche ».

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct