Coronavirus: le masque médical peut-il limiter la propagation des maladies respiratoires?
Photo News

Coronavirus: le masque médical peut-il limiter la propagation des maladies respiratoires?

L’image a fait le tour du monde : le 10 février, en pleine crise sanitaire et politique, le président Xi Jinping se rend dans un quartier résidentiel de Pékin le visage barré par un masque bleu clair. Face à l’envolée de la demande de protections respiratoires, Pékin a annoncé lundi qu’un bâtiment industriel allait être transformé en une nouvelle usine capable de produire 250.000 unités par jour.

C’est dire l’importance de ce petit morceau de polypropylène. Le masque médical peut, il est vrai, contribuer à limiter la propagation de certaines maladies respiratoires mais, comme le rappelle régulièrement l’OMS, son port ne peut à lui seul empêcher les infections. La mesure préventive doit donc être combinée avec d’autres gestes, comme le fait de se laver régulièrement les mains, de contenir les sécrétions en cas de toux, d’éternuement ou de mouchage et d’éviter les contacts proches.

Le masque n’est par ailleurs recommandé que si des symptômes respiratoires se manifestent, si la personne est à risque (notamment si elle a effectué un séjour en Chine il y a peu) et qu’elle ressent des symptômes bénins ou encore si elle s’occupe d’une personne présumée infectée.

En Belgique, se couvrir la bouche et le nez ne s’avère actuellement nullement nécessaire, hormis pour les membres du personnel hospitalier qui seraient susceptibles d’entrer en contact avec une personne infectée.

Récemment, Feng Luzhao, un chercheur du Centre chinois de contrôle et de prévention des maladies, mettait en garde contre les risques de transmission par aérosol, lorsque le virus se mélange avec des gouttelettes qui flottent dans l’air sur de longues distances. Le risque de contracter la maladie par inhalation de ces aérosols reste toutefois infime.

Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    • Dix ans après, six des jeunes qui avaient fait la Une d’«
El País
» en 2010.

      Une génération écrasée par deux crises, en Espagne

      Le 24 février dernier, alors qu’était annoncé le troisième cas de contamination au coronavirus en Espagne, un groupe d’amis âgés de 33 à 37 ans...

    • RTS34FR41

      Un survivant du coronavirus: «J’ai peur de l’air que je respire»

      Oui, on en guérit. « Le test est négatif, rentrez chez vous et n’y pensez plus », disent les médecins à leurs patients. Mais on ne...

    • RTX7EI311

      Pour la première fois de l’histoire, les pubs londoniens ont fermé

      Shaftesbury Avenue, l’artère des théâtres qui sépare Soho de Chinatown depuis Piccadilly Circus, est à l’agonie. Seules les enseignes lumineuses...

    • d-20190516-3TZ2AD_high

      Acheter une voiture pendant le confinement, c’est possible mais...

      Ce n’est évidemment pas une surprise, le marché de l’automobile est aujourd’hui à l’arrêt quasi complet. Selon les derniers chiffres de la...

    Club du Soir

    0 Commentaire