David Chariandy au «Soir»: «Un monde où tout le monde serait identique, ce serait malheureux»

«
J’ai demandé à ma fille sa permission avant d’écrire. Elle a dit oui, mais elle a voulu m’accompagner chapitre par chapitre. Elle a été très généreuse.
»
« J’ai demandé à ma fille sa permission avant d’écrire. Elle a dit oui, mais elle a voulu m’accompagner chapitre par chapitre. Elle a été très généreuse. » - Joy van Tiedemann.

entretien

Il y a cinq ans déjà, l’écrivain américain Ta-Nehisi Coates publiait Une colère noire, une lettre adressée à son fils, dans laquelle il dénonçait la violence raciste tissée dans l’histoire et la culture américaines et confrontait le passé avec le présent pour montrer à son fils le monde dans lequel il vivait. Le titre français disait bien le ton de cette missive en forme de pamphlet.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct