Allemagne: «AKK» va jauger les candidats à la succession d’Angela Merkel

Annegret Kramp-Karrenbauer a voulu s’occuper de la relève sans abandonner brutalement le navire.
Annegret Kramp-Karrenbauer a voulu s’occuper de la relève sans abandonner brutalement le navire. - Reuters.

A moins de deux ans des élections générales, la course à la succession d’Angela Merkel est relancée. Alors que Merkel espérait quitter la scène politique en beauté, après quatre mandats, et organiser une succession en douceur avec sa dauphine, tout est à refaire. Sa dauphine, la présidente du Parti chrétien-démocrate (CDU), Annegret Kramp-Karrenbauer (AKK), a jeté l’éponge la semaine dernière après l’onde de choc provoquée la semaine dernière en Thuringe par l’alliance entre les conservateurs et l’extrême droite pour l’élection du ministre-président.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct