La réduction du temps de travail séduit à nouveau dans le secteur public

Le personnel sexagénaire de la Région wallonne bénéficie d’une RTT. © René Breny.
Le personnel sexagénaire de la Région wallonne bénéficie d’une RTT. © René Breny.

C’est le progrès social. Et l’avenir de l’entreprise privée », insiste Emir Kir (LB). Le bourgmestre de Saint-Josse, comme quelques autres à Bruxelles et en Wallonie, s’est laissé séduire par l’expérience de la réduction du temps de travail (RTT). Depuis janvier, les agents communaux âgés de plus de 55 ans peuvent travailler quatre jours par semaine au lieu de cinq, sans perte de salaire. Et, ce n’est pas une surprise, l’offre remporte un grand succès.

« Nous avons un potentiel de 140 personnes qui peuvent en bénéficier au niveau de la commune », poursuit le bourgmestre tennoodois. « Et depuis janvier, 110 travailleurs ont franchi le pas. Nous avons d’ailleurs lancé le recrutement d’une vingtaine de personnes pour compenser. » Emir Kir évalue le coût de l’opération à quelque 900.000 euros. Si ce droit est étendu à l’ensemble du personnel communal, l’accord du collège, après avis du chef de service, est tout de même requis. Pour des questions d’organisation du travail.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct