Le tournoi de Dubaï innove avec du coaching aussi en tribunes

Fred Hemmes, au bord du court, pour donner des instructions directement à Kim Clijsters
: c’est une première à Dubaï
!
Fred Hemmes, au bord du court, pour donner des instructions directement à Kim Clijsters : c’est une première à Dubaï ! - News

«  Avance et utilise ton slice dans son coup droit » : voilà désormais un exemple d’instructions, d’un coach vers sa joueuse, qu’on entend pour la première fois clairement autour des courts de Dubaï. Le tournoi des Émirats aime les innovations. Il avait déjà été le premier, hors épreuve du Grand Chelem, à prôner l’égalité des prize-moneys entre les filles et les garçons. Ici, Dubaï est le premier tournoi WTA à lancer le coaching depuis les tribunes (en test cette saison), alors que le coaching sur le court (une fois par set) existe déjà depuis 2008. Patrick Mouratoglou qui avait été piégé en train de coacher Serena Williams en pleine finale de l’US Open 2018, contre Naomi Osaka, est évidemment un grand défenseur de cette libéralisation du coaching. « Ça met surtout fin à une énorme hypocrisie car tout le monde coache, en cachette, depuis les tribunes », plaide le mentor parisien qui est aussi un adepte du coaching sur le court.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct