L’Union européenne veut une Intelligence artificielle centrée sur l’humain

Ursula von der Leyen
Ursula von der Leyen - AFP

L’objectif de faire de l’Union européenne un leader mondial de l’économie numérique passera par une Intelligence artificielle (IA) centrée sur le facteur humain, a affirmé mercredi la Commission européenne en présentant sa stratégie en la matière.

Dans les domaines à haut risque, comme la santé (opérations chirurgicales assistées par l’IA, par exemple), la police ou les transports (voitures autonomes), les systèmes d’IA devraient être transparents, traçables et garantir un contrôle humain, a souligné la présidente de l’exécutif européen, Ursula von der Leyen.

C’est ainsi que les autorités devront être en mesure de tester et de certifier les données utilisées par les algorithmes, tout comme elles procèdent déjà à des vérifications sur les cosmétiques, les voitures ou les jouets, expose la Commission dans un « Livre blanc » présenté mercredi.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct