Pourquoi dort-on moins (ou moins bien) quand on vieillit?

Pourquoi dort-on moins (ou moins bien) quand on vieillit?
Illustration : Jean-Philippe Demonty

Papy, tu dors ? Tu dors ? Ah… tu dormais ». Il est 14h30 et en pleine digestion des chicons au gratin, sa spécialité dominicale préférée, papy pique du nez dans le divan. « Oui et bien moi à 4 heures du matin, j’étais debout mon p’tit », rétorque-t-il crûment à ceux qui le tympanisent.

Mais devient-on vraiment plus matinal en vieillissant ou est-ce plutôt une question de rythme de sommeil ? Un peu des deux. « À partir de 60 ans, on constate une baisse progressive du nombre d’heures consacrées au repos. Chez les femmes, cette diminution est moins marquée car elles dorment globalement trente minutes de plus que les hommes », amorce le Dr Albert Lachman, médecin du sommeil aux Cliniques de l’Europe. « Une différence que l’on attribue à des facteurs hormonaux et à des comportements, des habitudes de vie ».

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct