Armand Duplantis, si près d’un troisième grand bonheur

@AFP
@AFP

Un troisième record du monde en 11 jours, c’est ce que le public du Stade couvert régional de Liévin attendait, ce mercredi soir, dans les Hauts-de-France, de la part d’Armand Duplantis. Après ses 6,17 m de Torun, le 8 février, et ses 6,18 m de Glasgow, samedi, ils étaient plus de 5.000 à s’être déplacés pour voir le nouveau phénomène de la perche mondiale. Avec eux, une demi-douzaine de journalistes suédois, dont ceux de la télé et de la radio publiques nationales qui retransmettaient l’événement en direct. « C’est la Mondomania chez nous, pour le moment ! », s’exclame l’un deux. Alors, ils ne le lâchent plus.

L’endroit était également symbolique. C’est ici, à Liévin que Serguei Bubka, en 1993, a franchi 6,14 m, l’avant-dernier record du monde de sa prodigieuse carrière, une semaine avant de poser sa touche finale à 6,15 m, à Donetsk.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct