Double fusillade en Allemagne: un terrorisme qui vise la guerre civile

«
Le racisme est un poison, la haine est un poison. Et ce poison existe dans notre société
», a déploré la chancelière Angela Merkel, jeudi matin à Berlin.
« Le racisme est un poison, la haine est un poison. Et ce poison existe dans notre société », a déploré la chancelière Angela Merkel, jeudi matin à Berlin. - AFP

Encore un attentat terroriste d’extrême droite en Allemagne ! Alors que le pays se remet à peine du choc de l’attaque d’un néonazi contre la synagogue de Halle en septembre dernier (deux morts), une nouvelle tuerie a eu lieu près de Francfort, en Hesse. « Selon nos informations, le motif de cet acte est raciste », a déclaré le ministre de l’Intérieur de la région de Hesse, où s’est produit la tuerie de mercredi soir.

Neuf personnes ont été tuées dans deux fusillades visant un bar à chicha et un kiosque à Hanau, une ville de 100.000 habitants à 20 kilomètres de Francfort. L’auteur, un Allemand de 43 ans (Tobias R.), se serait suicidé chez lui après avoir tué sa mère de 72 ans. Après sa fuite, la police a pu retrouver sa trace ce jeudi matin grâce à un témoin qui avait relevé le numéro d’immatriculation de la voiture. Comme le terroriste de Halle, Tobias R. semble avoir agi seul et était inconnu des services de police.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct