Tunisie: la crise se dénoue, mais les tensions subsistent

Le Premier ministre Elyes Fakhfakh (à g.) a présenté, mercredi, la liste de son gouvernement au chef de l’État, Kais Saied.
Le Premier ministre Elyes Fakhfakh (à g.) a présenté, mercredi, la liste de son gouvernement au chef de l’État, Kais Saied. - AFP

Quelques heures avant l’expiration du délai d’un mois dont il disposait pour former un gouvernement, Elyes Fakhfakh a présenté mercredi soir, une équipe, où siègent les représentants de six partis, âprement négociée durant un mois riche en rebondissements. Le dernier s’est produit samedi, alors qu’on croyait toucher au but : Ennahda, le parti islamo-conservateur, premier groupe à l’Assemblée et dont les 54 voix sont indispensables pour former une majorité, annonçait son retrait de la coalition. Cette décision rendait quasiment inévitable la dissolution du Parlement.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct