Pour le FMI, la Belgique n’a «pas de temps à perdre» pour reprendre l’assainissement budgétaire

La directrice générale du Fonds monétaire international Kristalina Georgieva.
La directrice générale du Fonds monétaire international Kristalina Georgieva. - REUTERS

Certes, nous n’avons pas battu le précédent record – souvenez-vous : il avait fallu, après les législatives du 13 juin 2010, 541 jours pour former une coalition gouvernementale. Mais quand même : l’équipe fédérale est en affaires courantes depuis un an et 65 jours.

Pourtant, le Fonds monétaire international (FMI), qui présentait ce jeudi ses recommandations à la Belgique, s’il a sans surprise appelé à la mise sur pied rapide d’un gouvernement fédéral de plein exercice, n’a pas, pour autant, dramatisé la situation.

A l’été 2011, le Fonds avait déjà évité de crier au loup. Mais c’était pour ne pas jeter de l’huile sur le feu des marchés financiers. Alors, les experts de Washington mettaient clairement en garde le monde politique contre les risques de contagion que faisaient courir à notre pays les turbulences de la zone euro.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct