Le grand souk du budget a commencé

C’est parti comme un conclave budgétaire bien belge au château de Val Duchesse, lorsque le chef du gouvernement « séquestre » ses ministres pour accoucher d’un budget : au forceps ! L’affaire paraît tout aussi délicate au sommet européen spécial « cadre financier pluriannuel ».

Entamé jeudi avec deux heures de retard sur l’horaire prévu, en raison de la multiplication des apartés préalables, le Conseil européen s’est ouvert sur le florilège habituel des déclarations des leaders à leur arrivée à Bruxelles. Avec une confirmation : personne ne se dit prêt à accepter la proposition mise sur la table par Charles Michel vendredi passé. C’est de bonne guerre à l’entame d’une négociation. Mais pas de bon augure pour une conclusion rapide, quand 1.095 milliards d’euros sont en jeu…

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct