La version idyllique d’une adepte pour entamer le procès d’OKC

La version idyllique d’une adepte pour entamer le procès d’OKC
D.R.

La cour d’appel de Liège a entamé, ce jeudi, le troisième procès de la secte OKC, créée au début des années 70 par l’Ucclois Robert Spatz et très active en Belgique, en France et au Portugal jusqu’à la fin des années 90. Les trois premières audiences, sur 14 journées prévues, ont été réservées aux témoins ; ce jeudi, l’une d’entre eux, appelée par la défense qui lui avait préparé plus d’une centaine de questions, a occupé presque toute la journée.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct