Noémie Wolfs Lonely boy’s paradise

<span>Noémie Wolfs</span> Lonely boy’s paradise

Quatre ans après son premier album, l’ex-chanteuse d’Hooverphonic (2010-2015) nous revient avec un album majoritairement écrit et composé avec son compagnon, Simon Cazier, le bassiste de Balthazar. Raison pour laquelle la basse, omniprésente, bien mise en avant, est l’ossature d’un disque moderne, à la fois bien rythmé et sensuel. Le rappeur-producteur anversois Yello Staelens a aussi apporté ici sa petite touche sonore.

Le 7 mars à l’ABClub (Bruxelles).

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct