Viktor Lazlo au «Soir»: «Je suis un personnage du roman»

«
Mes personnages sont juste des êtres humains qui sont bourrés de paradoxes et de contradictions.
»
« Mes personnages sont juste des êtres humains qui sont bourrés de paradoxes et de contradictions. » - Vanessa Filho.

entretien

Dans Les passagers du siècle, Viktor Lazlo avait osé entrelacer la traite négrière et la Shoah, en suivant les trajectoires de ses personnages, dès 1860, et en excluant toute concurrence mémorielle. C’était Fleur, cent ans, qui remontait le fil de ses souvenirs. Fleur est toujours au centre de ces Trafiquants de colère, mais c’est Jo, sa petite-fille, qui raconte la majeure partie de l’histoire.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct