lesoirimmo

France: Perpignan, cœur de cible du Rassemblement national

Louis Aliot en meeting, le 31 janvier dernier à Perpignan
: «
C’est moi, avec Marine, qui avons ménagé la transition
», revendique-t-il à propos de la «
dédiabolisation
».
Louis Aliot en meeting, le 31 janvier dernier à Perpignan : « C’est moi, avec Marine, qui avons ménagé la transition », revendique-t-il à propos de la « dédiabolisation ». - Raymond Roig/ AFP.

REPORTAGE

Sur le marché, un étal propose des sacs en plastique à l’effigie de Barack Obama. Place Cassanyes, dans le quartier Saint-Jacques de Perpignan, on est loin pourtant de la politique américaine. Une commerçante, la cinquantaine, dit son ras-le-bol. « Je connais cet endroit depuis quarante ans, plus rien n’est pareil », soupire-t-elle en désignant d’un air entendu le café « Le cœur de l’Orient ». « Il y a des rues entières où les Arabes font leur loi », se plaint-elle. « Le trafic de drogue est partout ».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct