Charles Michel rate son pari: il faudra encore un sommet pour le budget européen

Charles Michel croyait qu’il pourrait vaincre la tradition. Celle qui veut que le premier sommet rate.
Charles Michel croyait qu’il pourrait vaincre la tradition. Celle qui veut que le premier sommet rate. - BELGA.

Charles Michel a bien dû se rendre à l’évidence : son volontarisme, qu’il aime à mettre en scène avec une gestuelle correspondante, poings serrés, bras balancés, n’a pas suffi. Sa conviction qu’il serait possible, et certainement opportun, de réussir à concocter un budget 2021-2027 en un seul et unique sommet, s’est fracassée sur l’intransigeance des positions encore par trop contradictoires des Etats membres. Plongés chacun dans des comptes d’apothicaires effectués sous la loupe nationale. La plupart, regroupés en camps opposés, à couteaux tirés.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct